Les éleveurs de dindon ont la responsabilité de garantir la santé et le bien-être de leurs oiseaux et de fournir aux consommateurs des aliments sains et de qualité.

S’il est nécessaire d’administrer des médicaments, un temps d’attente strict doit être respecté avant qu’on puisse commercialiser les volailles traitées pour s’assurer que le produit final ne contient aucun résidu de médicament. Tous les antibiotiques sont évalués par la Direction des médicaments vétérinaires de Santé Canada, et on a généralement recours à la supervision d’un vétérinaire dans l’industrie du dindon afin de s’assurer qu’on n’utilise des médicaments que lorsque c’est indiqué.

Stratégie pour l’utilisation des antimicrobiens

Les Éleveurs de dindon du Canada sont favorables à l’utilisation responsable des antibiotiques dans la production animale et la médicine humaine, et participent à diverses initiatives qui visent à surveiller, contrôler et réduire le recours aux antibiotiques dans la production de dindon. Les ÉDC ont conçu une stratégie pour l’utilisation des antimicrobiens (UAM) avec d’autres parties prenantes de l’industrie, notamment l’Association de nutrition animale du Canada, la Fédération canadienne des couvoirs, les Producteurs d’œufs d’incubation du Canada, les Producteurs de poulet du Canada, les Producteurs d’œufs du Canada, le Conseil canadien des transformateurs d’œufs et de volailles et l’Association canadienne des vétérinaires aviaires.

Cette stratégie vise :

  • à préciser l’utilisation des antibiotiques et à analyser les taux de résistance;
  • à garantir le contrôle efficace de l’utilisation des antibiotiques au Canada;
  • à promouvoir les pratiques exemplaires de gestion et les méthodes pour réduire cette utilisation à la ferme;
  • à instruire toutes les parties prenantes sur les questions de résistance et les pratiques exemplaires;
  • à étudier et explorer davantage les produits de rechange et les pratiques de réduction.

En 2013, l’industrie avicole canadienne a aussi mis en place une politique visant à éliminer l’utilisation préventive des antibiotiques de catégorie I jugés les plus importants pour la médecine humaine. Cette politique est entrée en vigueur en mai 2014.

Pour en savoir plus sur la stratégie et l’approche proactive du secteur avicole canadien en vue de surveiller, contrôler et diminuer l’utilisation des antibiotiques, téléchargez notre brochure UTILISATION RESPONSABLE DES ANTIMICROBIENS DANS LES SECTEURS DES POULETS ET DES DINDONS DU CANADA.