Déclaration des Éleveurs de dindon du Canada sur le Partenariat transpacifique global et progressif

MISSISSAUGA ON, le 25 janvier 2018 – Les Éleveurs de dindon du Canada (ÉDC) sont très ennuyés et inquiets de la signature du Partenariat transpacifique global et progressif (PTGP).

 

« Nous estimons que cet accord sera préjudiciable au secteur du dindon, a déclaré le président des ÉDC, Mark Davies. Il  n’était pas nécessaire de maintenir les niveaux d’accès aux marchés du PTP original qui avaient été acceptés en réponse aux exigences des É.-U., puisqu’ils ne sont plus partie à l’accord. »

 

Après le retrait du Partenariat transpacifique original de la part des É.-U., les 11 pays membres restants se sont entendus, le 23 janvier 2018 sur un accord commercial de principe révisé. Cet accord doit être officiellement ratifié au début de mars 2018.

 

Cette entente augmentera de 71 pour 100 l’accès des importations au marché canadien du dindon, ce qui représente 270 millions de dollars de recettes monétaires agricoles perdues au cours des 19 prochaines années et une perte de production agricole d’au moins 4,5 pour 100.

 

« La subsistance des éleveurs sera touchée par des pertes de revenus agricoles correspondantes, sans même prendre en compte les pressions à la baisse que subiront les prix agricoles ni la croissance du marché que les éleveurs canadiens perdront au profit des exportateurs, a ajouté M. Davies. Des pertes totales d’activités économiques de l’ordre de 111 millions de dollars par an se répercuteront sur toute la chaîne de valeur. »

 

  1. Davies fait encore remarquer que nous perdrons des exploitations agricoles familiales à un moment où 90 pour 100 des Canadiens veulent du dindon produit au Canada, comme l’a révélé une enquête de 2017.

 

Il ajoute que l’accord original du PTP était assorti d’engagements visant à atténuer et remédier aux irritants à la frontière et conclut en disant que nous serons heureux de collaborer avec le gouvernement lorsqu’il s’efforcera de respecter ces engagements et de trouver des solutions adaptées à notre secteur.

 

– 30 –

 

Pour plus d’information, prière de contacter :

 

Alan Sakach, directeur – Communications des ÉDC

Phil Boyd, directeur exécutif

(905) 812-3140

[email protected]